Archives de Mot clé : ‘Non-agir’

……

L’esprit qui scrute sans s’abandonner à la véritable méditation exhaustive ne franchit jamais les barrières successives des garde-fous culturels. Il s’arrête à des valeurs morales, tient des principes pour irrévocables, n’ose plonger dans l’inconscient où se trame la volonté de pouvoir et le désir de jouissance, avec la complicité de l’ego. S’il échappe aux croyances, il ne s’engage pas nécessairement dans la quête d’une condition inconnue, plus ample, moins conditionnée. Une fois de plus, c’est l’arrogance, ou l’incapacité de parvenir à l’effacement qui bloque la plongée vers l’obscurité suprême, où toute idée de moi se dissout, plongée qui s’obscurcit jusqu’à être forcée de se transformer en lumière totale, illuminative.

Natarajan

Le vrai tao, p 83-84

……

……

Mais si on laisse effectivement marcher à vide l’esprit, il reconnaît en premier lieu qu’il ne sait rien, et de ce mouvement naît l’effondrement des croyances, qui est un préalable à la création des authentiques valeurs spirituelles.

Natarajan

L’enseignement secret de Lao-Tseu, p 192

……

Arnaud Desjardins – Porté par…

samedi 5 novembre 2011

……

Le sage ne porte aucun poids d’aucune sorte. Il est libre vis-à-vis du rôle qu’il joue, de l’action qu’il accomplit, des répliques qu’il prononce. Son ego s’est dissous. Il est conscient de jouer un rôle mais auquel il ne s’identifie pas. Non seulement le sage ne porte pas le poids du rôle, mais il se sent porté par le rôle, porté par le personnage, porté par les situations. C’est le fameux « non-agir » de la tradition taoïste. Et la vigilance relève directement de ce non-agir, de cette liberté par laquelle vous êtes porté au lieu de porter le fardeau.

Arnaud Desjardins

Au-delà du Moi, À la recherche du Soi, Volume II, p 183

……