L’icône, c’est ce qui n’arrête pas mon regard à ce qui se donne à voir

……

L’idole, c’est ce qui arrête mon regard à ce qu’il voit : mon regard est rempli, bouché, arrêté. L’icône, c’est ce qui n’arrête pas mon regard à ce qui se donne à voir ; là, il y a une présence qui m’ouvre à plus loin. Du visible je vais vers l’invisible. Je peux alors voir chaque chose, chaque présence visible, entourée, habitée d’invisible ; le regard s’élargit…

Jean-Yves Leloup

L’art de vivre au présent, p 206

……

Un écho en vous à partager ???