……

Le Sens se déploie bien en deçà du bien et du mal qui parsèment toute existence. Il faut la plongée dans la souffrance sans fond pour se mettre à sa recherche. Il faut avoir fait face à la vie radicalement privée de Sens pour s’apercevoir que ce n’est pas le bien – assorti de quelque mal provisoire, contingent – qui est au cœur ou au fondement de l’existence. C’est la quête désespérée du Sens, et non l’aspiration au bien-bonheur, qui maintient Job en vie.

Lytta Basset

Guérir du malheur, p 122

……

Un écho en vous à partager ???