Archives de Catégorie : Sagesse

Aimer le maître, c'est aimer Dieu

……

Il n’est pas d’“amour du maître” qui ne se fonde sur l’amour intelligent de soi-même en tant qu’être humain, pas de chemin spirituel sain qui ne s’édifie sur une charité bien ordonnée commençant par soi-même. Aimer le maître c’est m’aimer ; m’aimer, c’est aimer l’autre ; aimer l’autre, c’est aimer le maître. Aimer le maître, c’est aimer Dieu, et la boucle est bouclée.

Gilles Farcet

Sur la route spirituelle, p 504-505

……

La mesure de notre amour est celle de notre félicité

……

… Être heureux, c’est aimer, donner en toute sobriété, parfois seulement poser sur l’autre un regard exempt de jugement, s’ouvrir avec simplicité à la sourde beauté des êtres et des choses. La tendresse nous absout et comble notre coœur, la mesure de notre amour est celle de notre félicité.

Gilles Farcet

Arnaud Desjardins ou l’aventure de la sagesse, p 331

……

Nos vrais visages

……

Le mariage ne nous veut pas présentables, il nous veut vivants ! – et il nous fera perdre la face jusqu’à ce que, sous nos masques, apparaissent nos vrais visages.

Christiane Singer

Éloge du mariage, de l’engagement et autres folies, p 52

……

……

Pratiquer zazen, c’est revenir encore et toujours à la perception brute, au simple fait de rester assis là, sur son coussin. Juste entendre, voir, ressentir. C’est ce que les chrétiens appellent “contempler la face de Dieu” : simplement prendre le monde tel qu’il est. Tel qu’il se manifeste à nous.

Charlotte Joko Beck

Être zen maintenant, p 112

……

……

Que contribuer à diminuer le malheur autour de vous devienne une inspiration pour votre victoire personnelle sur votre propre souffrance.

Ne soyez pas impatients. Soyez fidèles à vous-mêmes jour après jour, étape après étape. Regardez très loin à l’horizon vers quoi vous allez et regardez de très près où vous posez les pieds, pas après pas.

Arnaud Desjardins

La paix toujours présente, p 200

……