Archives de Catégorie : Psychiatrie

Un face-à-face émotionnel intériorisé  je peux être celui qui s’émeut, ou celui qui est touché de me voir m’émouvoir

……

Cette sorte de face-à-face émotionnel intériorisé est bien traduit en français par la forme grammaticale “Je m’émeus”. Cette formulation implique deux sujets intériorisés, l’un qui ressent et l’autre qui observe le premier, de telle façon que je peux m’identifier alternativement à l’un ou à l’autre. Je peux être celui qui s’émeut, ou celui qui est touché de me voir m’émouvoir. Et lorsque j’adopte ce second point de vue, je me confirme à moi-même le bien-fondé de ce que j’ai éprouvé.

Serge Tisseron

Vérités et mensonges de nos émotions, p 34-35

……

La sagesse

……

… Je pense que le contraire de la folie n’est pas la santé mentale. Le contraire de la folie, c’est la sagesse. Et la sagesse, c’est le long processus transformateur, c’est-à-dire initiatique, par lequel chacun de nous peut progressivement reconnaître les mécanismes mimétiques dont il est le jouet, surmonter les rivalités mimétiques dont il est prisonnier, écarter même les obstacles mimétiques qui le scandalisent et le sidèrent, pour se diriger vers une situation d’apaisement, d’harmonie et de paix à l’intérieur de lui-même et entre lui et les autres.

Jean-Michel Oughourlian

Notre troisième cerveau, p 301

……

Puisse la méditation être utilisée le plus largement possible pour l’amélioration de l’esprit

……

La méditation est un héritage commun du genre humain. Personne ne peut la breveter. Puisse-t-elle être utilisée le plus largement possible pour l’amélioration de l’esprit. C’est le besoin de notre temps, et au fond un besoin éternel. Pour cette œuvre, il y a bien sûr des complications et des obstacles à dépasser. Néanmoins, le succès dépendra de notre qualité de vision.

Dr Jacques Vigne

Ouvrir nos canaux d’énergie par la méditation, p 363

……

Laissons l'ange grandir en nous

……

Laissons l’ange grandir en nous ; prenons de l’envergure. Ouvrons-nous à plus haut, plus vaste, à toujours plus d’espace. Écoutons l’univers jusqu’à nous oublier : quelque chose s’ouvre en nous qui devient illimité. Ne rendons jamais banale la splendeur du monde qui nous entoure ; soyons toujours ouverts à sa beauté.

Catherine Bensaid

La musique des anges, p 124-125

……

L’amour est accueil d’un don qui nous vient d’ailleurs et demeure un mystère

……

L’amour est si peu le fait de notre volonté : il est accueil d’un don qui nous vient d’ailleurs et demeure un mystère, ouverture à l’autre dans l’irréductible de sa différence, altérité de ce qui ne cessera de nous échapper, mais aussi accueil de l’inconnu et de l’imprévu, au cœur de chacune de nos expériences.

Catherine Bensaid

L’autre, cet infini, p 103-104

……