Archives de Catégorie : Chögyam Trungpa

……

Lorsque vous atteignez l’éveil, vous n’abandonnez jamais vos congénères, les êtres sensibles ; vous continuez à travailler constamment avec eux. Vous retournez au monde, ce qui est l’expression de la compassion.

Chögyam Trungpa

Zen et Tantra, p 140

……

……

Cette prise de conscience mène à une humilité et à une patience extraordinaires dans les rapports avec autrui. On laisse les choses prendre la forme qui est la leur, au rythme qui leur est propre. La patience, c’est d’être toujours doux envers les autres, sans jamais désespérer d’eux. C’est de ne jamais cesser de croire en leur bonté fondamentale, en leur capacité d’actualiser en eux le maintenant et le sacré, de devenir des guerriers dans le monde.

Chögyam Trungpa

Shambhala, La voie sacrée du guerrier, p 182

……

……

Si on ne se comprend pas soi-même, on perd son authenticité et tout ce qui en découle. Cela devient malsain et l’on perd son cheval du vent, son lungta. Si on ne connaît pas la nature de la peur, il est impossible d’aller plus loin. Mais, en la reconnaissant, en sachant où est l’obstacle, il suffit de passer par-dessus ; il ne faut peut-être que trois marches et demie.

Chögyam Trungpa

Sourire à la peur, p 116

……

……

Il nous faut être assez braves pour rencontrer véritablement nos émotions, œuvrer réellement avec elles, sentir la texture, la qualité réelle des émotions telles qu’elles sont. Nous découvrirons que l’émotion n’existe pas vraiment telle qu’elle apparaît, mais qu’elle contient beaucoup de sagesse et d’espace ouvert. Le problème est que nous ne faisons jamais correctement l’expérience des émotions.

Chögyam Trungpa

Pratique de la voie tibétaine, p 243

……

……

Nous devons souhaiter être des gens complètement ordinaires, ce qui signifie nous accepter tels que nous sommes, sans essayer de devenir plus grands, plus purs, plus spirituels, plus profonds. Si nous acceptons nos imperfections pour ce qu’elles sont, très ordinairement, nous pouvons alors nous en servir comme d’un élément du sentier. En revanche, si nous essayons de nous en débarrasser, elles deviendront des ennemis, des obstacles sur la voie de notre “auto-amélioration”.

Chögyam Trungpa

Le mythe de la liberté et la voie de la méditation, p 56

……