Archives de Catégorie : Annick de Souzenelle

L'intelligence réelle est ouverture de conscience sur un tout autre niveau du Réel

……

L’Homme verticalisé dans son corps physique pour pouvoir parler doit se verticaliser subtilement dans ses énergies pour devenir Verbe. Chaque étape de verticalisation est intelligence neuve. L’intelligence réelle n’est pas celle qui s’acquiert de l’extérieur, mais elle est ouverture de conscience sur un tout autre niveau du Réel, dans les accouchements successifs de l’Homme à lui-même.

Annick de Souzenelle

Résonances bibliques, p 173-174

……

Mener à son accomplissement le potentiel énergétique qui nous est confié

……

Le verbe šālam signifie “accomplir” ou “payer la dette”. Notre seule dette est de mener à son accomplissement le potentiel énergétique qui nous est confié.

La “paix” est à ce prix.

Ce potentiel ignoré, méprisé, se retourne contre nous et détermine les guerres qui épuisent le monde.

Pris en considération et accompli, il transfigure le monde.

Annick de Souzenelle

La lettre, chemin de vie, p 298

……

Devenir fruit de l’arbre, “fils de Dieu” dans le Nom secret de chacun de nous

……

Nous avons à devenir des Noé appelés par Dieu à construire leur arche – leur être intérieur –, à descendre en elle, ‘Ishah de l’être, avec le corbeau ; à monter dans la lumière avec la colombe, jusqu’à ce que tout soit accompli et que nous devenions fruit de l’arbre, “fils de Dieu” dans le Nom secret de chacun de nous, participant du Saint NOM YHWH.

Annick de Souzenelle

L’initiation, p 300

……

L’Ange sans cesse nous informe, véhicule du sens et nous permet d’embellir notre vie

……

Le prodigieux est justement que l’Ange sans cesse nous informe, qu’il véhicule du sens et nous permet d’embellir notre vie. C’est lui qui ouvre l’œil du cœur et nous exalte à rentrer dans l’amour et la beauté.

Pierre-Yves Albrecht

Cheminer avec l’ange, p 304

……

Ils tendront ensemble vers l’“amour céleste”, l’agapé

……

Ils tendront ensemble vers l’“amour céleste”, l’agapé, dans la qualité duquel, s’ils sont séparés l’un de l’autre, ils resteront unis. L’un est-il “ici”, Po en hébreu – qui, prononcé Pé, est la “parole” –, l’autre si éloigné soit-il du premier, “là-bas”, sham en hébreu – qui, prononcé Shem, est le NOM, tous deux créateurs par le Verbe sont UN.

Et c’est merveille que d’être deux pour partager cet unique amour. Il pourrait être appelé philia.

Annick de Souzenelle

“Va vers toi”, La vocation divine de l’Homme, p 80-81

……